Où jouer ?

Quand je parle de toupie chinoise, j’aime bien faire la comparaison avec la pétanque ; en effet, ce sont deux activités qu’on pratique un peu n’importe où, en dehors de tous clubs ou associations, et qui réunissent la plupart du temps, des groupes informels de gens d’âges et d’horizons divers. La comparaison s’arrête là bien sûr, car si on peut pratiquer la pétanque à peu près n’importe où (il suffit de disposer d’un endroit à peu près plat), la pratique de la toupie chinoise nécessite un endroit dégagé et doté d’un sol lisse, béton, dallé, marbre, etc. : un endroit dégagé car il faut au mnimum un carré de 5 mètres par 5 pour manier un fouet de 2 mètres 50 de long ; un sol lisse parce que la pointe de la toupie s’accomode mal des sols irréguliers, comme celui d’un parking goudronné, par exemple, (à moins de jouer avec une grosse toupie équipée d’une bille de 30 mm).

En Chine

En Chine, trouver un lieu pour pratiquer la toupie chinoise n’est pas vraiment un problème. En effet, on trouve dans la plupart des villes chinoises d’immenses parc qui sont fréquentés de l’aube au crépuscule (et même après) et qui disposent tous de grands espaces dallés, parfait pour jouer à la toupie. Mais n’allez pas pour autant déballer votre toupie et votre fouet dans le premier square ou parc que vous rencontrerez si vous n’y voyez pas d’autres joueurs ; avec le regain d’intérêt pour cette activités, on recense un nombre croissant de plaintes de riverains qui ne supportent plus le claquement des fouets dès 6 heures du matin, et du coup, certaines municipalités ont pris des arrêtés interdisant la pratique du fouet de la toupie en dehors de certaines heures, jours ou périodes. Ainsi, à Wuhan, d’après ce que j’ai cru comprendre en lisant des articles sur le sujet, la pratique de la toupie est interdite durant les weekends et les veilles d’examens.

Si vous voyagez en Chine, vous trouverez à la fin de cet article une liste de lieux où on pratique la toupie. C’est une liste non exhaustive qui sera régulièrement mise à jour au fil de mes voyages.

Dans les pays occidentaux

A l’heure où j’écris ces lignes, je réside en Chine et je n’ai pas encore expérimenté la pratique de la toupie chinoise en France ou dans un pays d’Europe mais avec le développement de Da Tuoluo, la question va rapidement se poser : où pratiquer ? Le quai du métro parisien serait parfait, de même que le béton ciré d’un parking souterrain, mais je doute que dans un cas comme dans l’autre on vous laisse le temps de taper deux fois la toupie avant d’alerter les forces de l’ordre.

Plus sérieusement, il y a les esplanades des centres commerciaux, l’allée bétonnée qui mène à votre garage ou encore le parquet d’un gymnase ou d’une salle de danse. J’attends vos témoignages et retour d’expériences.